Esperer-isshoni.info

prédication - Preaching - Le va-et-vient entre le soleil et les marguerites - Back and forth between the sun and the daisies

mardi 27 décembre 2016 par Phap

Voir aussi prédication - Preaching - Le saut quantique dans la foi - The Quantum Leap in Faith


Voir Jean 20, 2-8- See John 20, 2-8


En cette fête de saint Jean l’apôtre et l’évangéliste [1], nous méditons sur l’aigle, l’animal emblématique de Jean. During the feast of saint John the apostle and the evangelist [2], let us meditate upon John’s symbolic animal, the eagle.
L’aigle est cet animal qui vole si haut dans le ciel qu’on le distingue à peine dans l’azur ; à l’époque de Jean, on croyait que l’aigle avait la faculté de regarder le soleil sans en être aveuglé – de même que Jean pouvait plonger son regard dans les profondeurs de la divinité pour revenir ensuite nous faire part de ce qu’il avait vu. The eagle is flying so high that we hardly see it in the blue sky ; during John’s time, people believed that the eagle was able to look ino the sun without being blinded by it – in the same way John was able to dive into the depths of the divinity and come back to tell us what he had seen.
L’aigle n’est cependant pas perdu dans l’azur, ses yeux sont tout aussi capables de distinguer au sol la touffe blanche d’un lapin – et le voilà qui plonge à toute allure sur la terre pour s’emparer de sa proie. The eagle is not lost in the sky however, his eyes can distinguish the white tuft of a rabbit on the ground – and there it comes, diving at great speed to the ground to seize its prey.
De même Jean n’est pas perdu dans le monde des idées, il a gardé le contact avec les réalités terrestres. Selon moi, son évangile est celui qui accentue le plus la dimension corporelle, charnelle de Jésus : le corps et le sang de Jésus prennent une densité et une intensité que je ne trouve pas ni dans l’évangile de Marc, ni dans celui de Matthieu ou de Luc. In the same way John is not at a loss in a word of ideas, he is in touch with the earthly reality. According to me, his gospel stresses the bodily and carnal dimension of Jesus in a unique way : Jesus’s flesh and blood have a density and an intensity that I can’t find in Marcus’ or Matthew’ or Luke’s gospel.
Mais on peut comprendre cette insistance si l’on considère que l’évangéliste Jean a posé sa tête contre la poitrine de Jésus : il a alors entendu les palpitations du cœur du maître, il a senti la respiration de sa poitrine, la chaleur qui se dégageait de son corps. This insistence makes sense when we consider that the evangelist John has rested against Jesus’ chest : he heard the master’s heart palpitations, he felt the breath lifting his chest ; the warmth radiating from his body.
Jean n’est pas un idéaliste qui plane, il n’est pas un adepte du dualisme qui oppose chair et esprit, ciel et terre, il prêche le Verbe incarné et non le Verbe tout court. John is not an idealist, he is not lost in a world disconnected from reality, he is not a proponent of the dualism opposing flesh and spirit, sky and earth, he preaches the Word made flesh and not the Word, period.
Pour moi, le Verbe incarné désigne ce mouvement permanent entre ciel et terre, la divinité qui devient homme et l’homme qui devient divin, ce va-et-vient qui tisse une étoffe, une chair, un corps à la fois humain et divin, pas moins humain parce qu’il serait divin, pas moins divin parce qu’il serait humain. As for me, I understand the Word made flesh as a permanent movement between the sky and the earth, divinity becoming man and man becoming divine, this back and forth weaving a fabric, a flesh, a human and divine body at the same time, not less divine because of its humanity, not less human because of its divinity.
Et je crois que ce mouvement de tissage, de va-et-vient de la navette à tisser continue encore maintenant. And I believe that this weaving movement, this back and forth of the weaving shuttle is still going on.
Un autre exemple de ce va-et-vient : quand nous regardons en haut vers le soleil, nous voyons la puissance de vie qui se déploie à partir de lui et notre regard se porte vers le bas, vers la création, avec ces petites marguerites qui piquètent la prairie. Et quand nous regardons la création, quand nous regardons les marguerites, notre foi nous fait voir dans leur centre doré l’astre solaire qui leur a donné la vie et qui continue de la leur donner. Let us give another example of this back and forth : when we look up to the sun, we see the power of life stemming from it and we look down on the creation, on the daisies dotting the meadow. And when we look down on the creation, when we look at the daisies, our faith sees in their yellow center the solar star which gave life to them and still goes on doing it.
Mes frères et sœurs, avec Jean, plongeons notre regard dans le va-et-vient incessant qui se noue dans le Verbe-fait-chair et dans lequel nous sommes appelés à entrer avec la création tout entière. Dear brothers and sisters, let us look into the unceasing back and forth forming inside the Word made flesh in which we are invited to take part.

© fr. Franck Guyen op, décembre 2016


Jean 20,2-8 - John 20, 2-8

2そこで、シモン ペトロのところへ、また、イエスが愛しておられたもう一人の弟子のところへ走って行って彼らに告げた。「主が墓から取り去られました。どこに置かれているのか、わたしたちにはわかりません。」 2 Elle court, rejoint Simon-Pierre et l’autre disciple, celui que Jésus aimait, et elle leur dit : « On a enlevé du tombeau le Seigneur, et nous ne savons pas où on l’a mis. » 2 Then she runneth, and cometh to Simon Peter, and to the other disciple, whom Jesus loved, and saith unto them, They have taken away the Lord out of the sepulchre, and we know not where they have laid him.
3そこで、ペトロとその一人の弟子は、外に出て墓へ行った。 3 Alors Pierre sortit, ainsi que l’autre disciple, et ils allèrent au tombeau. 3 Peter therefore went forth, and that other disciple, and came to the sepulchre.
4二人は一緒に走ったが、もう一人の弟子のほうが、ペトロより早く走って、先に墓に着いた。 4 Ils couraient tous les deux ensemble, mais l’autre disciple courut plus vite que Pierre et arriva le premier au tombeau. 4 So they ran both together : and the other disciple did outrun Peter, and came first to the sepulchre.
5身をかがめて中をのぞくと、亜麻布が置いてあった。しかし、彼は中には入らなかった。 5 Il se penche et voit les bandelettes qui étaient posées là. Toutefois il n’entra pas. 5 And he stooping down, and looking in, saw the linen clothes lying ; yet went he not in.
6続いて、シモン ペトロも着いた。彼は墓に入り、亜麻布が置いてあるのを見た。 6 Arrive, à son tour, Simon-Pierre qui le suivait ; il entre dans le tombeau et considère les bandelettes posées là 6 Then cometh Simon Peter following him, and went into the sepulchre, and seeth the linen clothes lie, .
7イエスの頭を包んでいた覆いは、亜麻布と同じ所には置いてなく、離れたところに丸めてあった。 7 et le linge qui avait recouvert la tête ; celui-ci n’avait pas été déposé avec les bandelettes, mais il était roulé à part, dans un autre endroit. 7 And the napkin, that was about his head, not lying with the linen clothes, but wrapped together in a place by itself.
8それから、先に墓に着いたもう一人の弟子も入って来て、見て、信じた。 8 C’est alors que l’autre disciple, celui qui était arrivé le premier, entra à son tour dans le tombeau ; il vit et il crut. 8 Then went in also that other disciple, which came first to the sepulchre, and he saw, and believed.

[1mardi 27 décembre 2016

[2Tuesday, the 27th of December, 2016


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 65 / 88079

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Quand le chrétien parle l’homme  Suivre la vie du site Prédication - Preaching   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.0 + AHUNTSIC

Creative Commons License