Esperer-isshoni.info

Année de la Miséricorde - Conclusion du Jubilé - La fermeture annoncée de la Porte sainte

dimanche 6 novembre 2016 par Phap

Chronique de la miséricorde mois par mois

M Un événement oublié ?
M+1 Une mère et son adolescente de fille
M+2 Miséricordieux comme le Père ?
M+3 Quand Jésus s’émeut de la misère des hommes
M+4 Entre justice et miséricorde, il faudrait choisir ?
M+5 La miséricorde aussi envers soi-même ?
M+6 Enseigner, une œuvre de miséricorde
M+7 Rien (pause estivale)
M+8 Miséricorde aussi pour les animaux ?
M+9 Rien (pèlerinage du Rosaire)
M+10 La fermeture annoncée de la Porte sainte

Chers frères et sœurs,

alors que nous allons vers la conclusion du jubilé extraordinaire de la miséricorde le 20 novembre 2016, en la solennité liturgique du Christ, roi de l’univers, nous pouvons méditer le geste du pape François ce jour-là : il va refermer la Porte sainte.
Cette porte fermée peut être vécue comme une invitation et un avertissement à tirer parti habilement de la vie terrestre qui nous reste.


Peut-être avons-nous su tirer sur le trésor de la miséricorde divine pour vivre toujours plus dans la lumière chaude et claire de la foi, de l’espérance et de la charité, peut-être avons-nous toujours plus avancé sur le chemin de sanctification dessiné par les béatitudes évangéliques.
Rendons alors grâce à Dieu et demandons-lui de nous garder sur cette belle et bonne voie.

Mais peut-être avons-nous laissé filer avec insouciance le temps de la patience de Dieu. Peut-être n’avons-nous pas vraiment cherché à nous convertir, au contraire, nous avons peut-être privilégié notre intérêt personnel aux dépens de ceux du prochain et de Dieu ; ou alors, simplement nous n’avons pas tiré parti d’occasions où nous aurions pu être facteurs de paix, d’amitié, de pardon, où nous aurions pu rendre le monde meilleur, plus beau, plus habitable.

Dans ce cas, montrons-nous habiles, profitons du temps qui nous reste et faisons miséricorde aux autres.
En particulier faisons-nous « des amis avec l’Argent trompeur pour qu’une fois celui-ci disparu, ces amis [nous] accueillent dans les demeures éternelles » [1].


Mais je vais vous proposer une autre façon d’être habile : profitons de la ligne de crédit à valoir sur le trésor de la miséricorde divine.

Et quelle est cette ligne de crédit encore ouverte pour l’instant ? Je dirais que c’est le corps et le sang du Christ mort sur la croix pour nos péchés, et ressuscité pour que nous ayons la vie éternelle.

Et dans quelle banque de dépôt se trouve cette ligne de crédit ? Je dirais que c’est dans l’Église, avec les instruments financiers des sacrements, chacun monnayant à sa façon la puissance de salut de la Croix.

Mes amis, tirons parti habilement du temps qui nous reste. Amen.


Fin


© Fr. Franck Guyen o.p., novembre 2016.

[1Lc 16,9


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 55 / 82916

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Quand le chrétien parle l’homme  Suivre la vie du site Art de vivre chrétien   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.0 + AHUNTSIC

Creative Commons License