Esperer-isshoni.info

prédication - Preaching - Parce que je le vaux bien ? Certainement pas - Because I am worth it ? Certainly not.

jeudi 13 octobre 2016 par Phap

Voir Luc 17,5-10 - Luke 17:5-10


Chers frères et sœurs, en ce 27e dimanche du temps ordinaire [1], nous entendons un Évangile qui parle du service, et cela tombe bien puisque nous, les hospitaliers du pèlerinage du Rosaire à Lourdes, nous sommes au service du malade, notre maître. Dear brothers and sisters, today [2]’s Gospel speaks about serving, which is a good thing for us who serve the sick people our masters during the pilgrimage of the Rosary to Lourdes
La foi rend possible ce qui semblait impossible, elle ouvre des portes là où tout semblait fermé : des pardons deviennent possibles, des réconciliations peuvent s’opérer, des personnes commencent à se détacher par rapport à des obsessions, des crispations. Les parents le savent bien, un regard de confiance posé sur un enfant le fait grandir, il l’aide à prendre confiance en lui-même et à dépasser ses côtés immatures – oui, tu es plus grand que les bêtises que tu fais, tu es appelé à grandir et à les dépasser. What seems impossible becomes possible with faith, il opens doors where everything seems closed. Forgiveness becomes possible, reconciliations can happen, people begin to separate from obsessions, from tensions. Parents know that when you look at a child with confidence, you help him grow up : he begins to gain confidence in himself and to overcome his immature aspects – yes, you are bigger than all the silly things you have done, you will grow and overcome them.
Cela vaut aussi pour nous, même quand nous sommes très avancés en âge : n’y a-t-il pas une part de nous-mêmes toujours à nous regarder de manière critique, toujours à nous dire que nous ne sommes jamais assez beaux, jamais assez forts, jamais assez intelligents ? Cela fait du bien alors d’entendre Dieu nous dire : « allons, ne te désespère pas, ne te diminue pas tant, tu peux devenir quelqu’un de bien, je le sais, moi qui suis à ton origine et ta fin  ». This is also true for us even if we are very old : isn’t there a part in ourselves that is always criticizing us, telling us that we are never as beautiful and strong and clever as we should be ? Then we feel good when we hear God say to us : “don’t despair, don’t belittle yourself so much, you can become someone good, I know it because I am your origin and your end”.
Et aussi dans notre relation d’accompagnement du malade, nous apprenons à regarder plus que la pathologie, plus que les infirmités, nous apprenons à regarder la personne dans sa dignité, son courage, sa capacité à sourire, à nouer des relations, et nous le pouvons parce que nous croyons que tout être humain a été créé à l’image et ressemblance de Dieu et que cela est inaliénable. Ce regard de foi posé sur le malade – oui, tu es plus grand que ta maladie, que ton handicap, tu ne te réduis pas à lui et tu es appelé à quelque chose de plus grand – ce regard grandit la personne malade et il grandit aussi l’hospitalier, j’en suis persuadé. And when we assist sick people, we learn to look beyond disease and handicap, we learn to look at the person with her dignity, with her bravery, her ability to smile, to tie relationship with other people and we can do it because we believe that every man has been created to the image and similarity of God and this is something unalienable. Looking at the sick with this faith – Yes you are bigger than your sickness, your handicap, you cannot be reduced to it and you are to become something bigger – makes the person grow and it makes also the man servicing the sick grow, I am convinced about this.
Oui, la foi rend possible ce qui semblait impossible, elle permet à la vie de refleurir, elle suscite de la beauté et de la bonté en nous et autour de nous. Mais cette foi, mes frères et sœurs, c’est un cadeau de Dieu, c’est une grâce que Dieu nous donne. Nous ne la méritons pas, nous ne la possédons pas, nous ne l’avons pas achetée à Dieu, c’est lui qui nous l’a donnée gracieusement, simplement parce qu’il nous aime et qu’il veut que nous entrions dans son amour. [3] Yes, faith makes what was looking impossible become possible, it allows life to blossom again, it raises beauty and goodness inside us and around us. But faith, my friends, is a gift coming from God. We don’t deserve this grace, we don’t own it, we haven’t bought it to God, God is the one who gave it to us freely, just because he loves us and he wants us to share in his love [4].
Mes frères et sœurs, vous avez certainement éprouvé combien la foi peut être fragile et combien elle peut être forte aussi. Je vous donnerai volontiers un conseil spirituel pour la garder, un conseil un peu paradoxal : si vous voulez garder la foi, surtout ne cherchez pas à mettre la main dessus car la foi n’est pas une chose de ce monde qu’on peut capturer et enfermer. Brothers and sisters, you have certainly felt how frail faith can be and also how strong. I would like to give you a piece of advicewhich is somewhat paradoxical : if you want to keep faith, the most important thing is not to try to get your hands on it because faith is not a wordly thing that you can capture and put inside a safe.
Au contraire, ouvrez la main et dites au Seigneur : « Seigneur, béni sois-tu toi qui inspires en moi la foi. Je reconnais qu’elle ne dépend pas de moi mais que c’est toi qui me la donnes sans aucun mérite de ma part, simplement par l’effet de ta grâce. Je m’en remets à toi pour la faire vivre et grandir, je te la confie et si cela te plaît, redonne-la moi, toujours plus forte, toujours plus intense, et cela fera ma joie  ». On the contrary, open your hand and tell the Lord : «  Lord, blessed be thy name, you who are inspiring faith in me. I acknowledge that it doesn’t depend from me but that you give it to me without me deserving it, only because of your grace. I leave it up to you to make it live and grow, I entrust it to you and if it pleases you, give it back to me, always stronger and more intense, and it will be my joy"
Heureuse l’humble servante qui a cru à la Parole de Vie qui lui fut adressée de la part du Seigneur. Oui, mes frères et sœurs, c’est un grand bonheur que de faire confiance au Dieu de la vie, c’est un grand bonheur de croire. Il est grand, le mystère de la foi. Happy is the humble servant who believed in the Word of life sent to her on behalf of the Lord. Yes, brothers and sisters, it is a great happiness to put one’s faith in the God of life, it is a great happiness to believe. Let us proclaim the mystery of faith

© fr. Franck Guyen op, octobre 2016


Luc 17,5-10 - Luke 17:5-10

使徒たちが、「わたしどもの信仰を増してください」と言ったとき、 5 Les apôtres dirent au Seigneur : « Augmente en nous la foi. » And the apostles said unto the Lord, Increase our faith.
主は言われた。「もしあなたがたにからし種一粒ほどの信仰があれば、この桑の木に、『抜け出して海に根を下ろせ』と言っても、言うことを聞くであろう。 6 Le Seigneur dit : « Si vraiment vous aviez de la foi gros comme une graine de moutarde, vous diriez à ce sycomore : ‹Déracine-toi et va te planter dans la mer›, et il vous obéirait. 6 And the Lord said, If ye had faith as a grain of mustard seed, ye might say unto this sycamine tree, Be thou plucked up by the root, and be thou planted in the sea ; and it should obey you.
あなたがたのうちだれかに、畑を耕すか羊を飼うかする僕がいる場合、その僕が畑から帰って来たとき、『すぐ来て食事の席に着きなさい』と言う者がいるだろうか。 7 « Lequel d’entre vous, s’il a un serviteur qui laboure ou qui garde les bêtes, lui dira à son retour des champs : ‹Va vite te mettre à table› ? 7 But which of you, having a servant plowing or feeding cattle, will say unto him by and by, when he is come from the field, Go and sit down to meat ?
むしろ、『夕食の用意をしてくれ。腰に帯を締め、わたしが食事を済ますまで給仕してくれ。お前はその後で食事をしなさい』と言うのではなかろうか。 8 Est-ce qu’il ne lui dira pas plutôt : ‹Prépare-moi de quoi dîner, mets-toi en tenue pour me servir, le temps que je mange et boive ; et après tu mangeras et tu boiras à ton tour › ? 8 And will not rather say unto him, Make ready wherewith I may sup, and gird thyself, and serve me, till I have eaten and drunken ; and afterward thou shalt eat and drink ?
命じられたことを果たしたからといって、主人は僕に感謝するだろうか。 9 A-t-il de la reconnaissance envers ce serviteur parce qu’il a fait ce qui lui était ordonné ? 9 Doth he thank that servant because he did the things that were commanded him ? I trow not.
あなたがたも同じことだ。自分に命じられたことをみな果たしたら、『わたしどもは取るに足りない僕です。しなければならないことをしただけです』と言いなさい。」 10 De même, vous aussi, quand vous avez fait tout ce qui vous était ordonné, dites : ‹Nous sommes des serviteurs quelconques. Nous avons fait seulement ce que nous devions faire.› » 10 So likewise ye, when ye shall have done all those things which are commanded you, say, We are unprofitable servants : we have done that which was our duty to do.

[1dimanche 2 octobre 2016

[2Sunday, the second day of October, 2016

[3Voir Éphésiens 2,8-10 :

C’est par la grâce, en effet, que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi ; vous n’y êtes pour rien, c’est le don de Dieu. Cela ne vient pas des oeuvres, afin que nul n’en tire orgueil. Car c’est lui qui nous a faits ; nous avons été créés en Jésus Christ pour les oeuvres bonnes que Dieu a préparées d’avance afin que nous nous y engagions.

[4See Ephesians 2:8-11

For by grace are ye saved through faith ; and that not of yourselves : it is the gift of God : Not of works, lest any man should boast. For we are his workmanship, created in Christ Jesus unto good works, which God hath before ordained that we should walk in them.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 62 / 85348

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Quand le chrétien parle l’homme  Suivre la vie du site Prédication - Preaching   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.0 + AHUNTSIC

Creative Commons License