Esperer-isshoni.info

Bouddhisme populaire au Japon - Rituel d’ablution de la tablette votive pendant la fête de l’obon

dimanche 26 juillet 2015 par Phap

Table des matières

  1. Présentation générale du rituel
  2. Aspersion au temple 六道珍皇寺 Rokudô chinnô ji à Kyôto, Japon
  3. A propos des dix mondes
  4. Aspersion au temple 千本閻魔堂 Senbon Enma dô à Kyôto, Japon
  5. A propos du roi des enfers Enma

1§ Dans le présent article, nous expliciterons le rituel de l’accueil des ancêtres défunts centré sur la 水塔婆 mizu toba , la tablette votive en forme de pagode.
Nous partirons du rituel que nous avons observé dans deux temples, le temple Rokudô chinnô ji et le temple Senbon enma dô à Kyôto au Japon ; nous éclairerons ces observations par les pancartes et les dépliants en japonais [1].

2§ Des extraits vidéo aideront à percevoir l’ambiance du rituel. Le bruit sourd de la cloche est particulièrement impressionnant, nous semble-t-il.


1. Présentation générale du rituel

3§ Le processus d’accueil des défunts se déroule selon le même processus de base :

  1. acheter une tablette votive mizu toba et y faire inscrire le nom bouddhiste du défunt ;
  2. sonner la cloche dite « cloche de l’accueil »
  3. purifier la tablette votive en la faisant passer dans la fumée du brûle-encens ;
  4. arroser la tablette à un endroit consacré au bodhisattva Jizô, la déposer et s’en aller

4§ Les deux temples ont aussi en commun la cosmographie double : il y a ce monde-ci (notre monde) et l’autre monde, celui où se trouvent les esprits défunts.

L’autre monde est gouverné par le Roi Enma, qui juge les actes des défunts grâce à un miroir de cristal : ce miroir révèle les mensonges des défunts dans leur défense, car il a la capacité de montrer les actes dans le passé.

Les défunts sont alors envoyés dans l’un des mondes correspondant à leurs actes. Les trois destinations redoutées sont le monde des enfers, le monde des animaux, et le monde des esprits affamés.

5§ Cette cosmographie se retrouve dans les deux temples au niveau des images et des statues, qui représentent Enma siégeant au tribunal, avec ses assesseurs et le miroir de cristal.
Les mondes douloureux sont montrés de manière saisissante, avec des démons, des suppliciés, et un fond de couleur rouge flamme. [2]

Question : comment se fait-il que les défunts peuvent s’en retourner dans la maison familiale auprès des vivants ?
Selon une des explications, le roi Enma accorde une permission valable 7 jours, pendant laquelle les esprits défunts peuvent sortir.

7§ Autre question : en quoi cette cosmographie est-elle bouddhiste ?
Si nous avons bien compris, il s’agit d’une cosmographie d’origine chinoise arrivée au Japon vers les 7e 8e siècles (à vérifier) selon laquelle le monde des morts est soumis à 10 rois des enfers ; avec le temps, le roi Enma aurait pris le pas sur les 9 autres rois.

Or la frontière en bouddhisme ne se situe pas entre monde des vivants et monde des morts, mais entre le Triple monde (monde du désir, monde de la forme, monde sans forme) et un état supra-mondain, que cet état soit appelé Nirvana ou Nature de Bouddha.
Par ailleurs, l’existence d’un « esprit du défunt » et sa relative durée dans le temps reste problématique du point de vue doctrinal, comme nous l’avons déjà vu là aussi.

8§ Tout ceci nous fait dire que ce rituel fait partie d’une négociation entre le bouddhisme venu de l’Inde et le terreau de la religiosité pré-bouddhiste [3] locale (religiosité n’étant pas entendu péjorativement) : celle-ci spontanément imagine les défunts comme des esprits qui peuvent aller et venir dans le monde des vivants, pour leur apporter des bienfaits ou au contraire les tourmenter, d’où la nécessité de leur donner, pour qu’ils nous donnent eux aussi.

9§ Nous faisons l’hypothèse que le bouddhisme (l’institution) a pris acte de cette disposition profonde de la population et l’a intégrée comme il a pu dans sa cosmographie propre [4].

10§ Les tensions sont alors révélatrices des coutures qui ont été opérées entre les deux tissus. Rappelons ces tensions entre dogmatique bouddhiste et religiosité commune :

  1. existence d’un roi des Enfers, Enma, qui décide de la destinée future des défunts, contre la loi de rétribution karmique qui fonctionne automatiquement, sans juge des peines
  2. esprits des défunts qui durent dans le temps, qui peuvent aller dans ce monde-ci puis en sortir, contre une circulation incessante de vies et de morts, avec un entre-deux réduit au minimum, sinon instantané (en Theravada)
  3. frontière entre ce monde-ci, assimilé au monde des vivants, et l’autre monde, le monde des morts, contre une roue des existences et des morts étagée en un Triple Monde et compartimentée en six destinées (ou 5 si l’on enlève les Asura)

11§ [Ces questions de cohérence n’intéressent pas les personnes qui pratiquent le rituel. Pour eux, l’important se joue ailleurs, c’est en tout cas ce qu’il nous a semblé. ]


2.六道珍皇寺 Rokudô chinnô ji à Kyôto, Japon

13§ Le Temple des six voies 六道珍皇寺 (rokudô ji) tire son nom d’un carrefour (rokudo no tsuji) que l’on pensait être à la croisée entre ce monde-ci et l’autre monde. Les six destinées (ou les six voies) désignent les six royaumes où se déroulent les existences successives :

  1. enfers,
  2. animaux,
  3. esprits affamés (gaki),
  4. asura,
  5. êtres humains,
  6. êtres célestes.

On naît dans tel ou tel royaume en fonction des actes intentionnels posés dans les vies antérieures, pour le temps que durent les fruits de ces actes.

14§ La « visite au temple Rokudô » (参りRokudô Mairi) a lieu du 7 au 10 août, soit pendant quatre jours. Les gens y viennent pour inviter leurs ancêtres à revenir dans ce monde-ci.
En particulier, ils font sonner une cloche (mukae gane, la cloche du retour) censée résonner jusqu’au plus profond des enfers, et permettant ainsi de prévenir les ancêtres défunts qu’ils sont attendus dans ce monde-ci.
[Voir http://www.kyoto-wel.com/mailmag/ms0308/mm.htm en japonais]

Traduction d’une pancarte du temple.

- 参詣順序 Lé déroulement de la « visite au temple »
JPEG - 151.5 ko
一 境内に於いて高野槇を買い求める。 1 : Dans l’enceinte (du temple), acheter une branche de koya-maki
JPEG - 179.1 ko
二 本堂前で先亡の戒名俗名を水塔婆に書いてもらう。 2 : Aller devant le temple principal et faire inscrire le nom bouddhiste posthume et le nom courant du défunt sur la « tablette -pagode votive à arroser » (水塔婆 mizutoba, littéralement « eau-pagode »)
JPEG - 170.3 ko
三 迎え鐘を撞く。 3 : Aller sonner la « cloche du retour » [pour que le défunt revienne à la maison familiale, dans ce monde-ci] Video correspondante
JPEG - 175.9 ko
四 水塔婆を線香で浄める。 4 : purifier la « tablette-pagode votive à arroser » mizutoba avec le bâtonnet d’encens [en passant la mizutoba dans la fumée dégagée par le bâtonnet d’encens]
JPEG - 162.9 ko
五 地蔵尊宝前に於いて高野槇にて水回向の後その場所に納めて置く。 5 : Devant la statue précieuse de Jizô, après avoir pratiqué le rituel d’eau pour commémorer les défunts, (arroser la tablette) avec la branche de koya-maki, puis laisser votre tablette là.
JPEG - 143.7 ko
六 八月十七日当山本堂前六道の辻にて総ての水塔婆を納め盂蘭盆會施餓鬼法要を厳修致します 6 : le 17 août, au « carrefour des six destinées 六道の辻 rokudô no tsuji », devant ce même temple principal, les tablettes votives étant toutes rassemblées, l’assemblée pour l’ôbon (盂蘭盆yulampen) pratiquera le service de l’aumône aux esprits affamés (施餓鬼segaki).[A la fin de la cérémonie, les mizu toba sont brûlées]
六道珍皇寺 Le Rokudô chinnô ji (signature)


3. Commentaire d’une affiche représentant les 10 mondes

Le temple Rokudô Chinnô propose une image des dix mondes (les 6 destinées + 4 états sur le chemin du Bouddha - Arhat, Bouddha pour soi, Bodhisattva et Bouddha - de mémoire). En voici quelques détails, avec notre interprétation.

JPEG - 167.8 ko
Vue d’ensemble. En haut, en arc en ciel, les états sur le chemin du Bouddha, au centre à la fois le signe "cœur" rayonnant dans les dix mondes, qui désigne selon nous la compassion agissante du (des) Bouddha, et le tribunal du roi Enma
JPEG - 132.6 ko
Détail du "cœur" rayonnant, avec une figure classique de 来迎
raigô au dessus (le Bouddha Amida venant avec sa suite pour emmener les défunts dans sa Terre Pure
JPEG - 155.4 ko
Enma siégeant avec sa mine sévère, à côté de lui le miroir qui révèle tout
JPEG - 155.3 ko
Des mauvaises destinées : enfers en bas, avec un démon qui force à marcher sur un sol tranchant ; animaux à gauche et sans doute asura à droite (les esprits belliqueux)


4.千本閻魔堂 Senbon Enma dô à Kyôto, Japon

Les étapes précédentes se retrouvent au temple 千本閻魔堂 Senbon Enma dô. Nous montrons ici les variantes propres à Enma dô.

JPEG - 160.2 ko
Statue de Enma offerte à la vénération des visiteurs.
JPEG - 142.9 ko
Un moine psalmodie un sutra en frappant périodiquement une calebasse en bois à la forme de poisson. Devant lui pendent une image des destinées mauvaises et une autre des destinées bonnes. Nous proposons un agrandissement des destinées mauvaises à gauche. Voir aussi la vidéo-
JPEG - 168.1 ko
Enma do propose un bassin entouré de Jizô pour l’arrosage des mizu toba Voir aussi la video
JPEG - 173.3 ko
les mizu toba flottent dans le bassin, après avoir été arrosées


5. A propos du roi des enfers Enma [5]

閻魔
えんま様は怖いお顔から、地獄の支配のように思われますが、実は人間界をつかさどる、私達に最も身近くな仏です。
On voit en Monseigneur Enma (Emma sama) celui qui a autorité sur les enfers, à cause de son visage terrible ; en vérité, il gouverne le monde des hommes, et cela fait de lui un Bouddha très proche de nous.
死しんでしまった人間を、あの世のどこへ送るかを決める裁判長の役目を担っていらっしゃいます。 De par sa charge de juge suprême, il décide où envoyer dans l’autre monde les hommes qui sont passés de vie à trépas.
えんま様は、人間を三悪道には行かせたくない為に、怒りの表情で、地獄の恐れろしさを語り、嘘つきは舌を抜くと説いて下さるのです。 Le seigneur Enma (Enma sama) arbore une mine courroucée, afin d’éviter aux hommes d’aller dans les trois mauvaises destinées (enfers, animaux et esprits affamés) ; en suscitant la crainte des enfers, il incite les menteurs à retenir leur langue.
お精霊迎え 毎年 8月 7日 15日 8月16日お精霊送り L’accueil des esprits des défunts. Du 7 au 15 août de chaque année. Le 16 août, renvoi des esprits défunts.
京都では旧盆のこの日に、ご先祖の精霊がえんまさまのお許しを得て各家庭にお帰りになります。 A Kyôto, au jour de la fête obon selon l’ancien calendrier lunaire, les esprits des ancêtres bénéficient d’une permission de la part du seigneur Enma et tous s’en retournent, chacun dans sa maison familiale.
京のいにしえよりの行事として、水塔婆を流し迎え鐘をついて、その音にのって帰ってこられる「おしょらいさん」を、お仏壇の扉を開いてお迎えします。  Ensuite, entre la nuit du 15 et la journée du 16, on fait « le renvoi de l’esprit défunt » - on l’accompagne à nouveau.

© esperer-isshoni.fr, septembre 2010
© esperer-isshoni.info, juillet 2015

[1les traductions sont de notre fait

[2On trouve aussi un autre personnage, censé avoir connu Enma et en avoir fait une image sculptée, le courtisan ONNO Takamura 小野篁卿 : son histoire est relatée dans les deux temples.
A propos de Onno Takamura, d’après une notice du temple. La traduction en français est de notre fait.
|百人一首でも知られる小野篁卿(おののたかむら)(参議篁802 853)は、この世とあの世を行き来する神通力を持っておられました。|Dans le recueil des 100 poèmes (yakunin isshu), Onno Takamura (le conseiller à la Cour Takamura, 802-853) est connu pour ses pouvoirs surnaturels qui lui permettaient d’aller et venir entre ce monde-ci et l’autre monde.|
|昼は宮中に赴き、夜は閻魔庁に仕えたという篁卿は、閻魔法皇より現世浄化のため、亡くなった先祖を再びこの世へ迎えて供養する「精霊迎え」の法儀を授かりしまた。 |On dit de lui qu’il allait à la Cour impériale pendant le jour, et qu’il servait l’administration d’Enma la nuit. Afin de purifier le monde actuel, il se vit accorder par le roi de justice Enma la cérémonie légale dite « de l’accueil de l’esprit défunt » 「精霊迎え」, à savoir le service commémoratif quand les ancêtres défunts ont été à nouveau accueillis dans ce monde-ci.|

[3nous ne pratiquons pas la distinction « bouddhiste » / « bouddhique »

[4quelques caractéristiques : six destinées, loi de rétribution du karma, possibilité d’actes méritoires pour infléchir les mauvaises destinées pour soi-même et pour d’autres, intervention salvatrice des Bodhisattva et des Bouddha dans les six destinées

[5Traduction tirée d’une photocopie distribuée à l’entrée


Portfolio

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 243 / 91419

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Quand le Japonais parle l’homme  Suivre la vie du site Culture générale japonaise   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.0 + AHUNTSIC

Creative Commons License