Esperer-isshoni.info

Isaïe et le chant du quatrième serviteur

vendredi 13 avril 2018 par Phap

Traduction œcuménique biblique (TOB)

Bible de Jérusalem (BJ)

Traduction française de la Septante (LXX) [1]

chap. 52
13 Voici que mon Serviteur réussira, il sera haut placé, élevé, exalté à l’extrême. 13 Voici que mon serviteur prospérera, il grandira, s’élèvera, sera placé très haut. 13Voici que mon Serviteur sera intelligent et il sera exalté et glorifié grandement
14 De même que les foules ont été horrifiées à son sujet - à ce point détruite, son apparence n’était plus celle d’un homme, et son aspect n’était plus celui des fils d’Adam - , 15 de même à son sujet des foules de nations vont être émerveillées, des rois vont rester bouche close, car ils voient ce qui ne leur avait pas été raconté, et ils observent ce qu’ils n’avaient pas entendu dire. 14 De même que des multitudes avaient été saisies d’épouvante à sa vue, - car il n’avait plus figure humaine, et son apparence n’était plus celle d’un homme - 15 de même des multitudes de nations seront dans la stupéfaction, devant lui des rois resteront bouche close, pour avoir vu ce qui ne leur avait pas été raconté, pour avoir appris ce qu’ils n’avaient pas entendu dire. . 14 De même que beaucoup seront stupéfaits à cause de toi, ainsi ton apparence sera mésestimée des hommes et ta gloire, des [fils des] hommes. 15 Si beaucoup de nations s’étonneront sur lui et des rois fermeront leur bouche, parce que ceux à qui (rien) n’avait été annoncé à son sujet, verront et ceux qui n’avaient (rien) entendu dire, comprendront.
chap. 53
1Qui donc a cru à ce que nous avons entendu dire ? Le bras du SEIGNEUR, en faveur de qui a-t-il été dévoilé ? 1Qui a cru ce que nous entendions dire, et le bras de YHWH qui s’est-il révélé ? 1 Seigneur, qui a cru ce qu’il a entendu de nous et à qui le bras du SEIGNEUR a-t-il été révélé ?
2 Devant Lui, celui-là végétait comme un rejeton, comme une racine sortant d’une terre aride ; il n’avait ni aspect, ni prestance tels que nous le remarquions, ni apparence telle que nous le recherchions. 3 Il était méprisé, laissé de côté par les hommes, homme de douleurs, familier de la souffrance, tel celui devant qui l’on cache son visage ; oui, méprisé, nous ne l’estimions nullement. 2 Comme un surgeon il a grandi devant lui, comme une racine en terre aride ; sans beauté ni éclat pour attirer nos regards, et sans apparence qui nous eût séduits ; 3 objet de mépris, abandonné des hommes, homme de douleur, familier de la souffrance, comme quelqu’un devant qui on se voile la face, méprisé, nous n’en faisions aucun cas « 2 Il « a grandi” devant lui comme un enfançon. comme une racine dans une terre assoiffée Il n‘y a pour lui ni apparence ni gloire ; et nous l’avons vu, Et il n’avait ni apparence ni beauté, 3 mais son apparence était ignoble, effacée en comparaison de tous les hommes : Un homme qui est dans l’affliction et qui sait supporter la faiblesse,parce que son visage a été tourmenté, qu’il fut méprisé et déconsidéré.
4 En fait, ce sont nos souffrances qu’il a portées, ce sont nos douleurs qu’il a supportées, et nous, nous l’estimions touché, frappé par Dieu et humilié . 4 Or ce sont nos souffrances qu’il portait et nos douleurs dont il était chargé. Et nous, nous le considérions comme puni, frappé par Dieu et humilié 4 Celui-là porte nos péchés et il souffre pour nous ; et nous, nous avions pensé qu’il était dans la peine, l’affliction et le malheur,
. 5 Mais lui, il était déshonoré [2] à cause de nos révoltes, broyé à cause de nos perversités : la sanction, gage de paix pour nous, était sur lui, et dans ses plaies se trouvait notre guérison. . 5 Mais lui, il a été transpercé à cause de nos crimes, écrasé à cause de nos fautes. Le châtiment qui nous rend la paix est sur lui, et dans ses blessures nous trouvons la guérison 5 mais lui, il fut blessé à cause de nos iniquités et affaibli à cause de nos péchés ; Le châtiment (qui) nous (vaut la) paix (fut) sur lui, nous fûmes guéris par sa meurtrissure
6 Nous tous, comme du petit bétail, nous étions errants, nous nous tournions chacun vers son chemin, et le SEIGNEUR a fait retomber sur lui la perversité de nous tous. . 6 Tous, comme des moutons, nous étions errants, chacun suivant son propre chemin, et YHWH a fait retomber sur lui nos fautes à tous. . 6 Tous, comme des brebis nous errâmes : chacun erra par son propre chemin, Et le SEIGNEUR le livra pour nos péchés à tous ;
7 Brutalisé, il s’humilie ; il n’ouvre pas la bouche, comme un agneau traîné à l’abattoir, comme une brebis devant ceux qui la tondent : elle est muette ; lui n’ouvre pas la bouche. 7 Maltraité, il s’humiliait, il n’ouvrait pas la bouche, comme l’agneau qui se laisse mener à l’abattoir, comme devant les tondeurs une brebis muette, il n’ouvrait pas la bouche. 7 et lui, parce qu’il a été maltraité : il n’ouvre pas la bouche ainsi qu’une brebis il fut mené à l’égorgement [3],ainsi qu’un agneau muet devant son tondeur, ainsi n’ouvre-t-il pas la bouche.
8 Sous la contrainte, sous le jugement, il a été enlevé, les gens de sa génération, qui se préoccupe d’eux ? Oui, il a été retranché de la terre des vivants, à cause de la révolte de son peuple, le coup est sur lui. 8 Par contrainte et jugement il a été saisi. Parmi ses contemporains, qui s’est inquiété qu’il ait été retranché de la terre des vivants, qu’il ait été frappé pour [4] le crime de son peuple ? 8 (C’est) dans l’humiliation (que) son jugement a été enlevé. Qui racontera sa génération ? Car sa vie est enlevée de la terre, en raison des iniquités de mon peuple il fut mené à la mort
9 On a mis chez les méchants son sépulcre, chez les riches son tombeau, bien qu’il n’ait pas commis de violence et qu’il n’y eut pas de fraude dans sa bouche. 9 On lui a donné un sépulcre avec les impies et sa tombe est avec le riche, bien qu’il n’ait pas commis de violence et qu’il n’y ait pas eu de tromperie dans sa bouche. . 9.Et je donnerai les méchants en échange de son tombeau et les riches en échange de sa mort, parce qu’il n’a pas commis d’iniquité et qu’il ne s’est pas trouvé de fraude dans sa bouche.
10 Le SEIGNEUR a voulu le broyer par la souffrance. Si tu [5] fais de sa vie un sacrifice de réparation, il verra une descendance, il prolongera ses jours, et la volonté du SEIGNEUR aboutira. 10 YHWH a voulu l’écraser par la souffrance ; s’il offre sa vie en sacrifice expiatoire, il verra une postérité, il prolongera ses jours, et par lui la volonté de YHWH s’accomplira. 10 Et le SEIGNEUR veut le purifier de l’affliction. Si vous donnez (une offrande) pour le péché, votre âme verra une postérité à la longue vie. Et le SEIGNEUR veut enlever “
11 Ayant payé de sa personne, il verra une descendance, il sera comblé de jours ; sitôt connu [6], juste, il dispensera la justice, lui, mon Serviteur, au profit des foules, du fait que lui-même supporte leurs perversités. 11 À la suite de l’épreuve endurée par son âme, il verra la lumière et sera comblé. Par sa connaissance, le juste, mon serviteur, justifiera les multitudes en s’accablant lui-même de leurs fautes. 11 son âme de la peine, lui montrer la lumière et [le] façonner par l’intelligence, justifier un juste qui est bon esclave pour beaucoup, et c’est lui qui portera leurs péchés.
12 Dès lors je lui taillerai sa part dans les foules, et c’est avec des myriades qu’il constituera sa part de butin, puisqu’i [7] l s’est dépouillé lui-même jusqu’à la mort et qu’avec les pécheurs il s’est laissé recenser, puisqu’il a porté, lui, les fautes des foules et que, pour les pécheurs, il vient s’interposer. 12 C’est pourquoi il aura sa part parmi les multitudes, et avec les puissants il partagera le butin, parce qu’il s’est livré lui-même à la mort et qu’il a été compté parmi les criminels, alors qu’il portait le péché des multitudes et qu’il intercédait pour les criminels. 12 C’est pourquoi il héritera, lui, de beaucoup et il partagera les dépouilles des forts, parce que son âme fut livrée à la mort et qu’il fut compté parmi les iniques ; et lui, il a pris sur lui les péchés de beaucoup et il fut livré à cause de leurs péchés.

[1La Septante : Bible grecque résultant de la traduction à Alexandrie de l’ Ancien Testament, quelque trois siècles avant l’ère chrétienne. Voir : P. GRELOT – Les poèmes du Serviteur - Lectio Divina 103 – CERF - pp.100-101

[2 : La T.O.B. traduit « déshonoré » là où la B.J. traduit « transpercé ». La T.O.B. signale que les deux traductions sont possibles ; la T.O.B. justifie son choix en renvoyant à l’usage du verbe en 43,28 et 47,6 (cf. note p de la T.O.B.).
La traduction de la B.J. renvoie à Jn 19,39 (et Za 12,10). L’interprétation de Za 12,10 peut renvoyer au Serviteur souffrant, si l’on en croit Brown (R.E. BROWN – The Gospel according to John - The Anchor Bible – 4th printing – 1966 pp.955-956). Le choix entre les deux traductions ne porte donc pas à conséquence du point de vue de notre interprétation.

[3Nous ne recevons pas la traduction du grec sfagh, par GRELOT, qui le traduit par « égorgement ». La traduction du grec est « abattoir » ou « massacre ».

[4La T.O.B. traduit « à cause de (la révolte) » plutôt que « pour (le crime) », choisi par la B.J. La B.J. donne à entendre que la mise à mort du Serviteur (son retranchement de la terre des vivants) vient en compensation du crime de son peuple : le « pour » sonne comme un échange, une transaction, avec en arrière plan un barème (des fautes et des peines). La traduction de la T.O.B. autorise l’interprétation de la mise à mort comme la conséquence directe de la révolte du peuple, sans qu’il soit besoin de faire intervenir un relais, une instance tierce active (Dieu, la Loi).

[5la traduction de la T.O.B. pose problème : la T.O.B. introduit une deuxième personne du singulier, suivant en cela le grec (cf. traduction de la LXX en anglais) ; mais la LXX identifie ce « tu » au Serviteur souffrant (cf. v. 12,14), alors que la T.O.B. exclut cette identification au Serviteur : « Si tu fais de sa vie », le « sa » renvoie au Serviteur, désigné à la troisième personne du singulier, qui ne peut donc être désigné par le « tu ».
Nous privilégierons la traduction de la B.J., qui présente la même cohérence que la LXX en faisant jouer une seule et même personne.

[6Nous suivons la T.O.B. quand elle traduit « sitôt connu », plutôt que « par sa connaissance » (B.J.). En effet, la traduction de la B.J. est ambiguë : s’agit-il de la connaissance du Juste, entendue au génitif subjectif (la connaissance qu’a le Juste) ou au génitif objectif (la connaissance que les polloi ont du Juste) ? Notre lecture va dans le sens du génitif objectif de la T.O.B.
Signalons cependant, dans le sens de la connaissance subjective du Serviteur :
« The Hebrew reads “by his knowledge,” i.e., by a full expeniential union with a suffering, sinful people”
(C. STUHLMUELLER – Deutero-Isaiah and Trito-Isaiah - in The New Jerome Bible Commentary - Geofrey Chapman – 1989- p. 342).

[7nous suivons la traduction des « myriades » de la T.O.B.
La traduction de la B.J. suit celle de la LXX, en reprenant les « puissants », mais elle en fait des égaux du Serviteur.
La LXX donne un sens plus en accord avec le contexte, quand elle fait des « puissants » la part de butin du Serviteur, à l’instar des « myriades » dans la T.O.B.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 5 / 106424

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Quand le chrétien parle l’homme  Suivre la vie du site Lire la Bible   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.0 + AHUNTSIC

Creative Commons License